Le pont/bridge ou l’ancêtre du commutateur/switch

2

Le Bridge est apparu après le Hub mais avant le Switch. De par son intelligence, on peut dire que le Bridge est l’ancêtre du Switch car la principale différence entre les deux vient du nombre de ports physiques:

  • Le Bridge a 2 ports physiques
  • Le Switch peut avoir de 4 à plusieurs centaines de ports physiques!
  • Le fonctionnement interne est quasiment le même entre ces 2 équipements
  • Aujourd’hui on ne trouve quasiment plus de Bridge car ils sont remplacés par les Switch, plus puissant avec une densité de ports plus importante
 
 

Alors à quoi sert le Bridge?

Typiquement, le Bridge est utilisé pour faire la jonction entre deux parties d’un réseau, par exemple lorsqu’on veut raccorder deux bâtiments entre eux alors on utilise un Bridge.
 
L’avantage du Bridge par rapport au Hub est qu’il lit la couche 2 du modele OSI, appelée liaison de données, donc il connait toutes les adresses MAC du réseau sur ses deux ports physiques.
 
Lorsqu’une trame arrive sur un port du Bridge, ce dernier lit dans l’entête Ethernet le champ adresse MAC destination et vérifie sur quel port cette adresse MAC a été vue:
  • si l’adresse MAC de destination se trouve sur le même port de réception alors le Bridge supprime la trame car la trame n’a pas besoin de traverser le Bridge pour joindre sa destination
  • si l’adresse MAC de destination se trouve sur l’autre port alors le bridge commute la trame vers ce port pour transmettre l’information vers l’autre coté (dans mon exemple, l’autre bâtiment)
Avec ce comportement, le Bridge “coupe” le réseau en deux domaines de collision ! On y gagne en efficacité.
 

Autres usages du Bridge

Le Bridge est aussi utilisé pour d’autres fonctions comme le raccordement de deux réseaux de technologie niveau 2 différentes.
Imaginons un bâtiment qui utilise la technologie Ethernet et un autre bâtiment qui utilise la technologie Token Ring. On place un Bridge entre les deux avec un port Ethernet et un port Token Ring, le Bridge lisant la couche 2 pourra transformer les entêtes avec la bonne technologie.
 
On peut aussi utiliser le Bridge pour faire une jonction entre deux réseaux:
  • de débit différent, l’un en Ethernet 10base-T (10Mb/s) et l’autre en FastEthernet 100base-T (100Mb/s)
  • de couche physique différente, l’un en 100base-T (cuivre) et l’autre en 100base-FX (fibre optique)

A retenir pour le CCNA

Ce qu’il faut retenir de ce chapitre pour le CCNA:

  • Le Bridge fonctionne au niveau 2 du modèle OSI, il comprend la notion d’adresses MAC
  • Permet de créer deux domaines de collision distinct
  • Permet de faire la jonction entre deux réseaux différents (de débit différent, de technologie différente, de couche physique différente…)

 

PARTAGER SUR

2 COMMENTAIRES

  1. Il n’y a rien à faire, tes schéma sont toujours aussi explicite 😉

    Je pense qu’il y a une petite coquille dans l’explication, le pont (au même titre que le switch), sépare le réseau en deux “domaines de collisions”.
    Ce sont les routeurs qui scindent le réseau en différents domaines de diffusion.

LAISSER UNE RÉPONSE