La question Wifi au CCNA qui vous piège facilement…

5

Depuis la mise à jour de l’examen du CCNA, la théorie sur le Wifi doit être comprise car vous avez 100% de chance (ou de mal-chance) de tomber dessus. Alors autant profiter de cette article pour se mettre à la page 🙂

La question piège au CCNA !

Tout d’abord, rectifions une erreur que Cisco s’amuse à poser pendant l’examen; Qu’est ce que le Wifi ? Ah bonne question, ben c’est les réseaux sans fil? Et ben non!

Les réseaux sans fil sont les réseaux qui contiennent des équipements qui communiquent par des ondes radios, on parle alors de WLAN – Wireless LAN. Si vous avez du mal avec la notion de LAN, je vous invite à lire cet article.

Mais alors qu’est ce que le Wifi, ou plutôt la Wireless Fidelity Alliance? C’est une association mondiale qui certifie l’interopérabilité des équipements. Bien évidemment, cette association à but non lucratif est constituée des acteurs majeurs des réseaux dont les constructeurs de cartes sans-fil, de clé USB sans-fil, de bornes d’accès… dont Cisco. Vous pouvez trouver la liste complète sur le site officiel: http://www.wi-fi.org/who-we-are/member-companies

Maintenant que l’erreur est corrigée, si on vous pose la question “à quoi correspond le sigle WiFi?”, ne répondez pas que c’est la technologie des réseaux sans fil ! Pour la suite de l’article, soyez indulgent avec moi car désormais je parlerai plus souvent de Wifi car c’est le terme le plus connu.

Fonctionnement

Avant de commencer à décrire le fonctionnement du WLAN, il faut comprendre ce qu’est la méthode CSMA/CD décrite dans cet article. Une fois cette notion assimilée, vous pouvez continuer la lecture.

Le WLAN utilise la technologie CSMA/CA au lieu du CSMA/CD. CA pour Collision Avoidance ou en français évitement (ou annulation) des collisions.

Le WLAN utilise des ondes radios pour communiquer entre les équipements. Au lieu d’envoyer des impulsions électriques (sur câble cuivre) ou de la lumière (sur fibre optique), on utilise les fréquences radios dont l’unité est le Hertz. Si on reprend le modèle OSI ou le modèle TCP/IP, on place les ondes radios au niveau de la couche physique (niveau 1).

Malheureusement, de nouveaux problèmes sont apparus avec le WLAN comme la couverture (je capte plus dès que je m’éloigne trop de la borne), les interférences avec d’autres équipements qui utilisent les mêmes fréquences (comme le four à micro-onde!).

Obligation légale

Comme nous émettons des ondes radios dans tous les sens, le WLAN est soumis à des réglementations qui dépendent de chaque pays. C’est pourquoi, quand on configure une borne d’accès Wifi Cisco, il y a un champ où on sélectionne le pays dans lequel on se trouve, ça permet à la borne de se caler par rapport à des paramètres définis par la règlementation du pays.

Voici les principaux organismes à connaitre pour le CCNA ainsi que leurs fonctions:

  • IEEE – Institute of Electrical and Electronics Engineers : organisme professionnel technique, non commercial qui se charge, entre autre, de la rédaction de standards internationaux, que ce soit WLAN ou autres. Chaque standard à un dénomination, pour le WLAN c’est la norme 802.11. Leur site est ici.
  • ETSI – European Telecommunications Standards Institute : comme l’IEEE mais pour la rédaction de standards propres à l’Europe (ETSI a rédigé l’HiperLAN, l’IEEE a rédigé le 802.11 ou WLAN WiFi). Leur site est ici.
  • ITU-R – International Telecommunication Union:  Secteur des radiocommunications que ce soit filaire ou sans-fil. Le R de ITU-R désigne RadioCommunication. Cet organisme régule les radiofréquences utilisées par les communications sans fil. Leur site est ici.
  • ISM – Industrial Scientific & Medical : Ce n’est pas un organisme  mais c’est important de savoir ce que c’est. Les bandes ISM sont des bandes de fréquences qui ne sont pas soumises à des réglementations nationales et qui peuvent être utilisées librement (gratuitement et sans autorisation) pour des applications industrielles, scientifiques et médicales. Les seules obligations à observer sont la puissance d’émission et la perturbation de fréquences voisines. C’est sur ces fréquences-çi que la WLAN fonctionne.

Les 3 technologies 802.11

Voici un tableau qui récapitule les 3 technologies à connaitre pour le CCNA. Beaucoup de personnes m’ont demandé si le 802.11n est au programme de l’examen. A ce jour, juin 2012, la réponse est non.

Historiquement, les 2 normes 802.11b et 802.11a sont sorties le même mois en 1999 mais elles fonctionnent sur des plages de fréquences différentes. La norme 802.11g est sorti plus tard en 2003 et fonctionne sur les mêmes fréquences que le 802.11b (question classique du CCNA).

On remarque qu’en fonction de la technologies utilisées, on atteint des débits plus ou moins élevés.

 

Et la sécurité dans tout cas?

Les ondes radio ne s’arrêtent pas à vos murs, elles les traversent et vont chez vos voisins. On assimile souvent une borne WLAN à un hub avec un câble cuivre qui arrive chez votre voisin, il ne lui reste plus qu’à se “brancher” sur votre borne pour accéder à votre réseau, sic!

De plus, la norme 802.11 (WLAN) a été établie pour une facilité d’implémentation, ne se souciant pas de la sécurité des données dans un premier temps.
Sur un réseau WLAN qui s’apparente à un Hub, tout le monde peut écouter ce que vous envoyer/recevez car la plupart des procotoles transitent en clair comme  la messagerie (POP, SMTP, IMAP), le Web (HTTP), MSN… et beaucoup de sniffers sont disponibles sur Internet (Ethereal, Wireshark, Kisnet,…) pour analyser ces protocoles.

Il est très facile par exemple de récupérer une communication MSN, une conversation vocale… oui ça fait peur et pour conclure, sachez qu’une clé WEP se casse en moins d’une heure.

Des mécanismes de sécurité ont été pensés et implémentés pour palier à ces problèmes. On pourrait résumer l’évolution de la sécurité WLAN avec le schéma suivant:

 

Remarques importantes

  • Approximativement, le débit pratique est équivalent à la moitié du débit théorique pour les 3 technos (a, b et g) due aux overheads (surcharge de service : données utilisées pour le control par exemple):

  • L’avantage du 802.11g est l’interopérabilité avec les clients 802.11b qui sont les plus déployés au niveau mondial. Mais le débit des clients 802.11g est fortement diminué lors de la présence de clients 802.11b raccorché sur une même borne Wifi.
  • Les fréquences de la bande des 2,4Ghz ont une propagation plus intéressante que celles de la bande des 5GHz.

Voilà pour la première partie du chapitre Wifi,  je détaillerai ensuite  l’architecture Wifi dans le monde Cisco avec la présence de Contrôleur WLC qui pilotent plusieurs bornes Wifi.

PARTAGER SUR

5 COMMENTAIRES

  1. Impéccable ton site!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    surtout la documentation sur le Wireless LAN.
    Je suis certifié CCNA depuis environs 3 mois, et j’ai commencé à etudier pour le CCNA Wireless, mais j’avoue que ton cours sur le Wlan est très bien fait, l’essentiel est rendu.
    J’attends impatiemment que tu diffuses une documentation pour la suite( fonctionnement du protocle LWAPP, config des WLC…..) qui me sera d’une grande aide pour comprendre le CCNA wireless.

    • Bonjour Brice,

      Déjà, félicitation pour ton CCNA, déjà une belle étape de faite !
      Il est vrai que la partie Wifi au CCNA R&S est assez courte mais très importante pour l’examen. Dans les chapitres suivants, je développerai la partie avec les équipements (borne d’accès, contrôleur WLC, protocole de communication LWAPP…).

      Il faut juste patienter un peu 🙂

      Bonne lecture et encore merci pour ton commentaire !

LAISSER UNE RÉPONSE