De rien du tout à CCNA puis CCNP…

0

Je voudrais aujourd’hui donner la parole à une personne qui a suivi un parcours assez similaire à beaucoup d’autres, peut être même au tien. Et en discutant avec lui, je lui ai propose d’écrire son histoire car elle permettra à beaucoup de se reconnaître et j’espère pourra aider ceux qui sont en pleine réflexion sur les certifications.

Sur ce… je laisse la parole à… Julien!

 


 

Tout a commencé le jour où mon responsable me dit:

  • Lui : « Tu ne voudrais pas suivre une formation ? Il faut que tu montes en compétence »
  • Moi : « Mais bien sûr que oui, je voudrais faire une formation Linux, si c’est possible »
  • Lui : « ça va être compliqué, tu sais très bien que l’on est à 90% sous Windows serveur, choisis autre chose »

J’avais le choix donc entre suivre une formation VMware ou bien réseaux Cisco ICND1. Je réfléchi, VMware ça ne me dit pas trop mais Cisco encore moins, j’y connais rien.

Donc je consulte un ami, qui me conseille vivement de faire Cisco CCNA.

 

Je me retrouve donc 2-3 mois plus tard, Mars 2016 dans un centre de formation en classe accompagné d’autres personnes, d’administrateurs réseau pour la plupart, à revoir le modèle OSI, à essayer de faire de rentrer des lignes de commande dans un équipement qu’on appelle Switch, à voir le binaire, à découper des adresses IP de classe A B C, etc.

J’étais complètement largué…. Je connaissais en théorie, le rôle d’un Switch. Mais de là à me retrouver face à tout ça en mode « école » j’étais un peu perdu.

Mais je suis curieux et je n’aime pas être dépendant de quelqu’un ou de quelque chose et puis je dois avouer que de me retrouver face à un écran noir à faire du CLI ça me bote (d’où mon intérêt pour Linux lol).

Interconnecter tout plein d’équipement pour qu’à la fin, 2 voire 3 pc puissent « se voir » commence à former une certaine fascination chez moi. Oui vraiment, ça me fascine…..

 

Les jours passent, la formation dure 5 jours, je prends énormément  de notes, une véritable passion est en train de naître pour tous ces concepts et les explications du Formateur, qui emploi les mots : Réseaux, Trafic, Connexion, Trames, Protocoles….

 

Je rentre chez moi, je me dis c’est bon c’est facile tout ça. J’y reviendrai plus tard. Je range toutes mes notes et ciao le stylo. Cela dure 4 mois, 4 mois à ne rien toucher ni même relire mes notes.

 

J’apprends en Juillet 2016, que la version du CCNA change, que si je veux passer l’examen ICND1, je dois le faire avant le 20 août !!!

Pris de panique…  je retrouve mes notes je relis, mais je ne comprends plus rien, pas moyen de subdiviser une adresse network aussi simple que 172.16.0.0 et je panique encore plus, je me dis merde comment je vais faire ? Faut absolument que je passe avant le 20 aout, je scrute le net, je passe ma vie sur google, youtube etc…

 

Et puis je tombe sur le site d’un gars avec un avatar de Geek lol… « Réussir son CCNA », je lis chaque ligne de son blog où il donne des conseils, je lis chaque article. Et je vois qu’il a préparé un résumé de 1000 pages du bouquin officiel de CISCO en 80 pages!

Ni une ni deux, j’achète direct et je potasse… Je potasse… Je potasse… Je relis toute ces fiches, je passe ma vie à découper des adresses IP jusqu’à que ça en devienne naturel et que j’arrive à le faire de tête. Mais je ne me sens pas prêt malgré tout.

 

Le 20 aout arrive, la version change, j’envoie un mail à Cyril:

  • « peut-on passer ICND1 avec tes anciennes fiches ? »
  • « Oui tu peux tout à fait le faire mais il faut prendre connaissance des nouveaux sujets associés à la nouvelle version»

Je me présente à l’examen ICND1 en Janvier 2017, avec beaucoup de confiance, trop de confiance. J’échoue de 60 points… Dégoûté….

Après réflexion, je me calme et je temporise. Cette fois je revois tout le programme du CCNA (ICND1 et ICND2) via les fiches de Cyril + Youtube, avec comme feuille de route les blueprint Cisco, je monte et casse mes Labs, je monte et recasse. J’apprends la théorie. Il se pourrait même que je connaisse les fiches de Cyril par cœur lol.

Je me suis préparé comme jamais et je me représente à l’examen CCNA le 1er Juillet 2017….

La sensation que j’ai ressentie au moment où j’ai lu « Congratulations » s’afficher sur mon écran lors de l’exam est indescriptible !!! Je ne vous explique même pas, après toutes ces heures, ces jours et ces semaines de travail enfin le CCNA était dans ma poche !! Alors qu’il y a quelques mois je n’avais jamais entendu le mot « TRAME » de ma vie.

Je me dis que je vais faire une pause, profiter un peu, que je l’ai bien mérité, reposer mon cerveau aussi.. Et voir si je peux changer de taf par la même occasion…

Je vous dis la vérité ma pause n’a duré qu’une semaine.

Après avoir bien réfléchi, me suis dit tout compte fait : “surf sur la vague, commence a travaillé sur le CCNP, le CCNA n’est pas suffisant, tu changeras de taf si tu arrives à valider le CCNP.”

Donc Mi-Juillet je commence à lire le Cisco ROUTE, super intéressant, tous les sujets abordé dans le CCNA, là tu rentres en profondeur notamment  dans la configuration et l’optimisation des protocoles.

Je me suis éclaté pendant 6-7 mois à le préparer (mon mariage inclus), j’ai pris énormément de plaisir à préparer cet examen et le début Février 2018 examen ROUTE dans la poche et du 1er coup !!!

Une semaine de pause plus tard, je commence le Cisco SWITCH, ce qui est bien pour cette partie c’est qu’après l’obtention de mon CCNA, mon responsable m’a confié un projet super intéressant, la refonte total de notre infra network. Ce projet a été mon LAB géant.

J’ai sous-estimé le SWITCH je pensais qu’il serait plus facile mais y a beaucoup de notions notamment sur le STP qu’il faut connaître parfaitement afin d’avoir une infrastructure de qualité. Après avoir bien galéré, je valide malgré tout mon SWITCH 300-115 fin Avril 2018.

Cette fois-ci sans pause lol,  j’enchaîne sur le Cisco TSHOOT (Troubleshooting) 300-135, THE PART… La partie que tout le monde kiffe et qui est effectué en dernier des 3 modules (enfin pour la plupart) la partie qui valide si tout ce que tu as appris avant concernant les protocoles, les configurations etc, tu sais le troubleshooter… Problématique généraliste lors de l’examen, je vous rassure…

Bref TSHOOT validé mi-mai 2018.

Me voilà 10 mois après avoir validé le CCNA, certifié CCNP RS…. Quelle fierté j’ai ressenti, du soulagement aussi, toutes ces heures de révisions n’auront pas été veine.

 

Si on m’avait dit qu’au moment d’obtenir mon CCNA, j’obtiendrai en même pas 1 an le CCNP, j’aurai ris au nez de celui qui m’aurait sorti ça.

Mais le résultat et que j’ai réussi à le faire. En sachant qu’il n’y a même pas 5 ans je ne savais pas ce qu’était une adresse IP. (Je ne travaillais pas dans le domaine informatique et était loin du monde de l’IT).

Mes prochains objectifs : me certifié sur un constructeur Firewall, être double CCNP sur la partie Design. Une fois validé tout ça et après avoir pris en expérience et sur les conseils de Cyril, m’attaquer au Cisco CCIE.

Le niveau requis pour cette certification est très très élevé tant bien sur le plan technique qu’au niveau de l’expérience et le taux de réussite est très bas. Donc il faut énormément de préparation.

Je suis très loin de cette certif mais voilà mon objectif sur les prochaines années à venir être CCIE RS.

Sachez les amis que mes expériences de vie m’ont appris que rien n’est impossible pour une personne qui est vraiment déterminée.

 

Ceci est un récit afin d’encourager ceux ou celles qui souhaitent s’engager dans cette voie en pensant que c’est impossible lorsque tu pars de rien ou quasiment de zéro…

Je vous le dis sincèrement si j’ai réussi à le faire tout le monde peux le faire. J

 

C’était ma petite story : « De rien du tout à CCNP… »

Merci de m’avoir lu, en espérant ne pas trop vous avoir soûlé, désolé pour les fautes d’orthographes et merci à toi Cyril J

 

 

nb de Cyril: Je vois tellement de personnes dans la même situation que Julien qui parfois arrêtent avant même d’avoir essayé. Cela me rend sincèrement triste car c’est en commençant par ICND1 puis ICND2 que les révisions deviennent une passion pour la plupart.

Nombreux sont ceux qui poursuivent ensuite vers des certifications Cisco CCNP, d’autres constructeurs et ont maintenant des positions d’architectes dans des compagnies à rayonnement mondial.

Comme Julien, persévérez et vous arriverez. Vous êtes bien tombés plusieurs fois en apprenant à marcher quand vous étiez enfants. Ici c’est pareil sauf que vous vous faites moins mal 🙂

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.