Principe basique de la commutation et du routage

0

Principe basique de commutation :

La commutation est la fonctionnalité qui permet d’acheminer les données d’un point A vers un point B dans un même réseau local (un LAN Ethernet par exemple). La commutation, effectuée par les commutateurs ou switchs, se base sur l’adresse niveau 2 de destination contenu dans la trame paquet reçue (par exemple, c’est une adresse MAC pour le protocole Ethernet).

Processus de commutation simplifié avec Ethernet:

basique_commutation

  1. Le PC crée le paquet IP localement (adresse IP de destination le serveur de droite), le transmet à la couche Ethernet qui forge l’entête Ethernet (adresse MAC de destination est celle de la passerelle/routeur). La trame sort de la carte réseau
  2. Le commutateur reçoit la trame, extrait l’adresse MAC de destination et la compare à sa table CAM. Cette table lui indique que l’adresse MAC recherchée est sur l’interface physique FastEthernet 0/2. Le commutateur commute la trame sans la modifier sur l’interface physique Fa0/2
  3. La passerelle/routeur reçoit la trame, extrait l’adresse MAC de destination, valide que cette adresse correspond bien à celle de son interface et détruit l’entête Ethernet. Le paquet IP sera alors traité par le processus du routeur pour envoi aux routeurs voisins

 

 

Principe basique de routage:

Le routage est la fonctionnalité qui permet d’acheminer les données d’un point A vers un point B situé dans un réseau distant. Le routage, effectué par les routeurs, se base sur l’adresse IP de destination contenu dans le paquet reçu.

Processus de routage simplifié :

basique_routage

 

  1. Le PC envoi un paquet IP à destination du serveur de droite. Ce paquet est envoyé à sa passerelle par défaut (le premier routeur de gauche, cf explication précédente)
  2. La passerelle (le routeur) reçoit le paquet, extrait l’adresse IP de destination (le serveur de droite) et la compare à sa table de routage. La table lui indique d’envoyer ce paquet à un routeur voisin précis
  3. Idem que l’étape 2
  4. Idem que l’étape 2
  5. Le routeur reçoit le paquet : il extrait l’adresse IP de destination et la compare à sa table de routage. La table lui indique cette fois-ci qu’une de ses interfaces est directement dans le réseau de destination (qui contient l’adresse IP du serveur). Le routeur envoi le paquet IP à la destination (le serveur de droite) sans passer par un autre routeur

Remarque importante : dans cet exemple, il faut retenir que l’entête IP est conservé durant tout le transport. L’entête niveau 2 est quant à lui détruit à l’entrée d’un routeur et reconstruit lors de la sortie du routeur

 

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE