Introduction à IPv6

6

IPV6 :

IPv6 est la dernière version du protocole IP. IPv6 a été développé pour pallier à de nombreuses déficiences d’IPv4, notamment le problème de l’épuisement des adresses. Contrairement à IPv4, qui ne dispose que d’environ 4,3 milliards d’adresses disponibles (2 mise à la puissance 32), IPv6 permet d’avoir 3,4 × 10 à la puissance 38 adresses.

Fonctionnalités IPv6 :

Voici une liste des fonctionnalités les plus importantes d’IPv6:

  • Grand espace d’adresses: IPv6 utilise des adresses 128 bits, ce qui signifie que pour chaque personne sur Terre il y a 48 000 000 000 000 000 000 000 000 000 adresses!
  • Sécurité renforcée:  IPSec (Internet Protocol Security) est intégré dans IPv6 dans le cadre du protocole. Cela signifie que deux périphériques peuvent créer dynamiquement un tunnel sécurisé sans intervention de l’utilisateur.
  • Améliorations d’en-tête: l’en-tête compressé utilisé dans IPv6 est plus simple que celui utilisé dans IPv4. L’en-tête IPv6 n’est pas protégé par une somme de contrôle, de sorte que les routeurs n’ont pas besoin de calculer une somme de contrôle pour chaque paquet.
  • Pas besoin de NAT: puisque chaque périphérique a une adresse IPv6 unique au monde, il n’y a pas besoin de NAT.
  • Auto-configuration d’adresses sans état: les périphériques IPv6 peuvent se configurer automatiquement avec une adresse IPv6.

Format d’adresse IPV6 :

Contrairement à IPv4, qui utilise un format décimal en pointillé avec chaque octet compris entre 0 et 255, IPv6 utilise huit groupes de quatre chiffres hexadécimaux séparés par des deux-points. Par exemple,  ceci est une adresse IPv6 valide:

2340: 0023: AABA: 0A01: 0055: 5054: 9ABC: ABB0

Si vous ne savez pas comment convertir un nombre hexadécimal en binaire, voici un tableau qui vous aidera:

Hex Binaire Hex Binaire
0 0000 8 1000
1 0001 9 1001
2 0010 A 1010
3 0011 B 1011
4 0100 C 1100
5 0101 D 1101
6 0110 E 1110
7 0111 F 1111

 

Réduction d’adresse IPv6

L’adresse IPv6 donnée ci-dessus semble décourageante, non? Eh bien, il existe deux conventions qui peuvent vous aider à raccourcir ce qui doit être tapé pour une adresse IP:

  1. un zéro principal peut être omis

Par exemple, l’adresse mentionnée ci-dessus (2340: 0023: AABA: 0A01: 0055: 5054: 9ABC: ABB0) pourrait être raccourcie à 2340: 23: AABA: A01: 55: 5054: 9ABC: ABB0

  1. Les champs successifs de zéros peuvent être représentés par deux deux-points (:)

Par exemple, 2340: 0000: 0000: 0000: 0455: 0000: AAAB: 1121 peut s’écrire 2340 :: 0455: 0000: AAAB: 1121

NB – vous pouvez raccourcir une adresse de cette manière seulement pour une telle occurrence. La raison est évidente – si vous aviez plus d’occurrences de deux points, vous ne sauriez pas combien de groupes de zéros ont été omis de chaque partie.

Voici quelques autres exemples qui peuvent vous aider à saisir le concept:

  • Version longue: 1454: 0045: 0000: 0000: 4140: 0141: 0055: ABBB
  • Version raccourcie: 1454: 45 :: 4140: 141: 55: ABBB

 

  • Version longue: 0000: 0000: 0001: AAAA: BBBC: A222: BBBA: 0001
  • Version raccourcie: :: 1: AAAA: BBBC: A222: BBBA: 1

Types d’adresses IPV6 :

Trois catégories d’adresses IPv6 existent:

Unicast – représente une seule interface. Les paquets adressés à une adresse unicast sont fournis à une seule interface.

Anycast – identifie une ou plusieurs interfaces. Par exemple, les serveurs prenant en charge la même fonction peuvent utiliser la même adresse IP unicast. Les paquets envoyés à cette adresse IP sont transmis au serveur le plus proche. Les adresses Anycast sont utilisées pour l’équilibrage de charge connu comme “one-to-nearest” adresse.

Multicast – représente un groupe dynamique d’hôtes. Les paquets envoyés à cette adresse sont livrés à de nombreuses interfaces. Les adresses de multidiffusion dans IPv6 ont un objectif similaire à leurs homologues dans IPv4.

NB – IPv6 n’utilise pas la méthode ‘Broadcast’, elle a été remplacée par des adresses anycast et multicast.

6 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ta réponse !

    Du coup ta fiche ICND1, contient des pages sur IPV6 pour le CCENT ?

    Tu sais ou je peu voir le programme du CCENT ?

  2. Bonjour Cyril,

    Merci pr ton site et pr le suivi regulier, tu aides pas mal de monde sans meme t’en rendre compte !

    Je voulais te demander, j’ai envie de passer cette Annee, le ccent dabord

    Je prefere capitaliser et reviser le ccent avant de passer le ccna complet, pour eviter de me foirer, tu en penses quoi ?

    Ensuite je voulais savoir si il faut reviser lipv6 pour le ccent ? Car jai tellement lhabitude De ipv4 que c’est difficile en plus dnapprendrele 6…

    Enfin, les certif durent 3 ans, mais en aout 2016 tu avais fais Un article specifiant que le ccna change de formule.

    Ca veut dire qu’en 2009 ca va encore changer ?

    Tu sais oú on peut voir le contenu, ce qu’il faut reviser pr le ccent ?

    Encore une fois merci bcp, jespere que tu va continuer a alimenter ton site

    • Bonjour,
      Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir!
      Je te conseille en effet de passer le CCENT (ICND1) d’abord afin d’être plus serein lors de l’examen. C’est aussi pour cela que je propose des fiches séparées pour ICND1 et ICND2.

      Attention tout de même car il y a bien de l’IPv6 dans le CCENT (ICND1), on parle des fondamentaux, adressage et configuration IPv6 sur un routeur Cisco.

      Pour la nouvelle version du CCNA (ICND1 + ICND2), ça devrait arriver en 2019 mais c’est juste une supposition 🙂

      Bonne révision à toi !

  3. Merci bcp pour ces infos
    c’est rare de trouver des articles Cisco rédigés en français
    Je voulais vous demander pour les personnes qui veulent appliquer sur un vrai hardware à la maison
    Que conseillez vous d’acheter comme modèles switch /routeur et qui n’est pas cher et pas obsolète non plus

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here