Comprendre entre 3 minutes chrono les différentes topologies réseaux

19

Que signifie le mot LAN qu’on entend un partout dans les réseaux informatiques?

LAN – Local Area Network – est selon la définition de Wikipedia un  réseau informatique tel que les terminaux qui y participent (ordinateurs, etc.) s’envoient des trames au niveau de la couche de liaison sans utiliser de routeur intermédiaire“.

Grosso modo, chez vous, vous pouvez faire communiquer vos ordinateurs entre eux, que ce soit en filaire ou en Wifi, imprimer sur l’imprimante réseau, jouer à des jeux en réseau en famille… sans avoir besoin d’un routeur ou de votre box, il suffit uniquement d’avoir un switch pour cela fonctionne.

Aujourd’hui, tout le monde a une box chez soi et c’est très souvent cette box qui fait office de switch (les fameux 2 à 6 ports se trouvant derrière votre box). Mais sachez que par exemple, lorsque vous lancez une impression du PC vers l’imprimante réseau ou que vous téléchargez des documents d’un PC à un autre, votre box n’utilise pas la fonction routage mais elle commute uniquement vos paquets d’un port vers un autre, c’est tout !

Topologie

Il existe plusieurs topolgies réseaux pour permettre cette communication entre PC d’un réseau local appelé LAN., on peut en retenir 4 principales:

  1. topologie en bus
  2. topologie en anneau
  3. topologie en double anneau
  4. topologie en étoile

Topologie en bus

Les quatres PC sont connectés à un équipement réseau appelé HUB (ou concentrateur). Quand cet équipement recoit un signal électrique provenant d’un PC, il diffuse ce signal électrique vers tous les ports, excepté le port sur lequel il a reçu le signal.

Tous les périphériques (PC, imprimante,…) recoivent le signal informatique, c’est à dire lorsqu’un PC envoi une trame de données, tous ses voisins le recoivent. On peut schématiser physiquement une topologie en bus comme ceci:

 

Avec ce fonctionnement, le PC de destination recevra forcément le signal qui lui est destiné. Les autres PC recoivent aussi le signal mais ne le prendront pas en compte.

Topologie en anneau

Appelé topologie Token Ring, une trame spéciale de taille 3 octets, appelé jeton, se progage dans le réseau en traversant les PC dans un seul sens. Si le PC a besoin d’envoyer des données, il attend de recevoir le jeton (imaginez-vous que c’est un wagon), vérifie qu’il est libre, et insère ses données pour le renvoyer.

Comme le jeton fait le tour de tous les PC, le destinataire recevra les données.

On peut schématiser physiquement une topologie en anneau comme ceci:

Chaque PC est connecté au switch en anneau, appelé MAU – MultiStation Access Unit. Ce dernier se charge de faire transiter le jeton successivement sur chacun de ses ports.

Que se passe-t-il si le jeton (wagon) est déjà utilisé par un autre PC? Et bien, on attend que le destinataire du message recoive le jeton et décharge les données afin de le libérer.

Topologie en double anneau

Le principe est le même que la topologie en anneau sauf qu’on rajoute un anneau supplémentaire qui servira de secours dans le cas où l’anneau primaire tombe en panne.

Une technologie qui utilise cette topologie est le FDDI – Fiber Distributed Data Interface

Voici un schéma qui vaut plus qu’un discours:

 

Topologie en étoile

La topologie en étoile met en exergue le switch – commutateur.

Chaque PC est connecté directement au switch et c’est ce dernier qui se charge de transmettre les données. Mais contrairement au HUB, le switch ne propage les données que vers le port connecté au PC de destination, et non pas à tous les ports.

Nous verrons dans un autre article comment fait le switch pour savoir sur quel port il doit commuter les données.

On peut schématiser physiquement une topologie en étoile comme ceci:

 

Conclusion

La topologie en hub est dépassée du fait des équipements HUB qui ont les contraintes suivantes:

  • lents
  • il faut qu’une et une seule machine transmette à un instant t
  • la probabilité de collision est très élevée (c’est à dire que 2 PC envoi des données en même temps)
  • aucune confidentialité des données

Aujourd’hui les topologies en anneau simple et double anneau se sont fait supplantées par celle en étoile, plus rapide et plus simple.

Chaque PC est connecté à un switch et dans de grande topologie, on branche des switchs entre eux pour avoir une plus forte densité de ports.

Voici le schéma d’une architecture classique d’un réseau LAN:

 

On remarque que:

  • les PC sont connectés à des switchs
  • les serveurs de l’entreprise sont aussi connectés à un switch
  • les switchs sont connectés entre eux par un routeur. La présence ici du routeur vient du fait qu’on souhaite sortir vers Internet (le nuage bleu), sa présence est donc obligatoire.
PARTAGER SUR

19 COMMENTAIRES

  1. Quel document me conseillerez-vous ou même un site particulier qui me permettra de mieux comprendre les notions portant sur la généralité des réseaux informatiques ?? Merci d’avance pour votre aimable compréhension

  2. J’ai acheté le ebook je suis sur ton site depuis quelques jours maintenant et franchement c’est top encore merci pour ce partage de connaissance plus que sympathique. 😀

    • Bonjour Omar,

      Même si ton LAN n’a aucun lien avec un routeur connecté à Internet, tu serais quand même en topologie en étoile car aujourd’hui on utilise quasiment que des switchs pour la partie LAN, qu’elle soit connectée ou non à Internet.

  3. Bonjour,

    Moi aussi je commence un nouveau taf et on travaille sur du cisco donc c’est pour ça que j’ai rejoint ce site pour apprendre et me familiariser avec le monde de cisco.
    Je pense que je vais deja trouver mon bonheur sur ce site mais si jamais quelqu’un à des docs je suis preneur!

    Merci!!

  4. Bonjour!

    C’est vrai Jules, mais aussi je ne l’ai jamais vu avec autant de lucidité!
    Sinon à part cela, j’ai une question, qui était de savoir quel est le meilleur moyen d’intégrer le monde du cisco…commencer la certification en français pour évoluer en anglais par la suite ou commencer carrément en anglais?

    Cordialement;

    • Bonjour Issoufa,

      Merci à toi aussi 🙂
      Pour répondre à ta question, tout dépend vraiment de ton niveau d’anglais; si les tests blancs en anglais ne te posent pas trop de problème de compréhension alors révise et passe le en anglais.
      Sinon, passer le CCNA en français est tout à fait faisable et c’est face à une forte demande que Cisco propose désormais la version française.
      Donc pour le CCNA, français ou anglais, peu importe. Pour les autres certifications (CCNP, CCVP, CCSP,… CCIE), il est obligatoire aujourd’hui de se focaliser sur l’anglais car pas d’examen possible en français.

      Bonne révision !

LAISSER UNE RÉPONSE