Présentation de l’IOS Cisco

19

L’équipement principal dans la mise en place d’un réseau local (le fameux LAN) est le Switch/Commutateur.

Cet équipement intègre un logiciel qui permet de le configurer. En effet, l’administrateur peut configurer de nombreux paramètres comme:

  • la vitesse des interfaces
  • le duplex des interfaces
  • une description pour chaque interface (très pratique)
  • le protocole spanning-tree pour éviter les boucles niveau 2
  • les protocoles d’accès à l’administration du switch comme le telnet, ssh, http

Pour résumer, le switch intègre un système d’exploitation un peu comme Windows mais avec des commandes spécifiques pour le réseau. Ce système d’exploitation s’appelle IOS – Internetwork Operating System.

Et un peu comme Windows, il est “plug&play“, c’est à dire que certaines fonctionnalités sont activées par défaut et ne nécessite aucune configuration au préalable pour que le switch fonctionne correctement. Par exemple, une fois le switch déballé de son carton et allumé, je peux brancher mes ordinateurs, imprimante, routeur… dessus. Le switch commutera les trames vers les bons ports de destination. C’est aussi pour ça que l’on peut acheter dans les grandes surfaces des switchs “non manageable” car ils sont vendus avec des fonctionnalités pré-configurées.

Mais comme dans les réseaux d’entreprises, on a besoin de fonctionnalités avancées, il faut savoir comment configurer de manière puissante et performante un switch. Et cela passe par l’IOS de Cisco.

Pour la petite histoire, ce nom IOS n’a rien à voir avec l’IOS d’Apple, ce dernier s’ayant attribué ce nom bien après Cisco (bouuuh les voleurs)  🙂

 

Fonctionnement de l’IOS

Une fois que le switch a démarré, vous avez accès à la configuration du switch par l’interface de l’IOS. Cette configuration s’effectue en ligne de commande, c’est à dire que vous devez taper des commandes pour configurer le switch. Un peu comme si vous ouvriez des fenêtres sous Windows pour créer un document, c’est pareil sauf que vous n’utilisez pas votre souris mais uniquement votre clavier. Ce mode de configuration s’appelle la CLI – Command Line Interface.

Pour ceux qui connaisse Linux/Unix/Solaris… alors vous êtes habitué à ce type de configuration. Pour nos amis Windows (la majorité), cet article vous explique la philosophie de l’IOS.

Les différents modes de l’IOS

Lorsque le switch a démarré et a terminé toutes ses vérifications, il vous donne la main, c’est à dire qu’il vous affiche un écran avec une commande en ligne activée et la barre verticale qui clignote pour vous signifiez qu’il attend désormais que vous tapiez une commande.
 
Le système d’exploitation IOS est composé de plusieurs menus qui sont imbriqués entre eux. Et en fonction du menu (appelé mode) dans lequel vous vous trouvez, vous avez accès à des commandes particulières.
 
On peut schématiser les différents modes comme ça:
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
 
 
Une fois connecté au switch directement en port console ou à distance en telnet ou ssh, on arrive au mode par défaut qui est le mode Utilisateur. Dans ce mode, on a accès à des commandes principalement de supervision pour vérifier que le switch fonctionne correctement.
 
On a alors la possibilité de passer dans le mode Privilégié qui nous permet d’avoir plus de commandes de supervision et qui permet entre autre de redémarrer le switch, de visualiser toute la configuration du switch, de faire des sauvegardes
 
De ce mode, on peut basculer dans le mode de configuration qui comme son nom l’indique permet de modifier les paramètres du switch comme créer des VLANs, changer le nom du switch…
 
Et finalement on peut aller un peu plus loin dans la configuration en entrant dans des menus précis comme le menu interface qui nous permet de modifier les paramètres d’une interface en particulier comme la vitesse, le duplex… ou alors aller dans le mode routage si le switch a les capacités de faire du routage inter-VLAN….
 
 

Passage d’un mode à un autre

Pour passer d’un mode à un autre, les commandes à savoir sont les suivantes (en vert):
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
 
 
 
Une fois que vous êtes dans un mode, vous pouvez taper autant de commandes que vous le souhaitez. Attention, pour la plupart des commandes, une fois tapée la commande est tout de suite exécutée. Donc réfléchissez bien avant de valider une commande par la touche ENTREE du clavier (par exemple reload pour redémarrer le switch…)
 

Comment sortir d’un mode

 
Une fois que vous avez fini de taper les commandes dans le mode dans lequel vous vous trouvez, vous pouvez à tout moment basculer vers un mode supérieur via les commandes du schéma précédent ou alors revenir vers un mode inférieur avec les commandes suivantes (en rouge):
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
 
 
 
Bien évidemment, il existe des commandes non citées ici qui permettent d’avoir des raccourcis comme:
end: permet à partir de n’importe quel mode à droite du mode Configuration (lui compris) de revenir vers le mode Privilégié
– la combinaison touche ctrl et la touche Z: idem
 
 

Visualisation du mode via la console

Le prompt change à fois que vous changer de mode, cela permet en un clin d’oeil de savoir dans quel mode vous êtes.
Ci-dessous, les commande surlignées en jaune qui permettent de basculer d’un mode à un autre et dans les encadrés, le nom du mode dans lequel vous êtes:
 
 

A retenir pour le CCNA

 
Les 2 derniers schémas, à savoir:
– les commandes pour naviguer entre les modes (entrée et sortie)
– le changement du prompt qui vous indique dans quel mode vous êtes
 
PARTAGER SUR

19 COMMENTAIRES

  1. les information fournit par votre article est intéressante par ce que il donner une présentation initiale de l’IOS des routeur CISCO mais il est intéressante aussi de traiter le voler concernant le système aide de l’IOS.

  2. Bonjour Cyril,

    Merci pour vos efforts et vos dispos , j’aurai juste une question à vous posez étant donné que je suis certifié MCSE,CEH ,CCNA et je souhaite passé la CCNP par la suite est ce que vous pensez qu’après la maîtrise de cette certification on peut Etre directement opérationnel dans le milieu de travail comme étant des experts ..?.

    Merci par avance ,

    Cordialement,

    • Bonjour,
      Tout depend de l’experience sur le terrain. Avoir des certifications c’est bien pour les entretiens d’embauche mais apres il faut savoir les exploiter. C’est avec l’experience terrain que l’on devient un expert.
      Dans un sens, une personne peut ne pas avoir de certification et etre un expert reconnu.

  3. Bonjour Cyril, merci pour ce site vraiment sympa à lire. je t’écris depuis Dakar et je voudrais passer d’ici deux voire trois mois la certification CCNA. Actuellement je m’inspire du livre officiel CISCO CCNA 200-120 d’Odom pour orienter mes révisions mais hélas je n’ai pas de DVDs pour faire les TP. Je voudrais que tu m’orientes sur comment les TP à faire pour passer la certification.
    J’ai aussi une autre question, sur quels livres peut-on se baser pour passer la certification CCNP?
    Merci d’avance!

  4. Bonjour Cyril,

    En fait j’ai besoin de conseils , voila pourquoi je t’ecris…
    Je travaille dans une societé en partenariat avec cisco, pour laquelle les certifications sont tres importantes. Et présentement l’on me fou la pression au boulot pour passer ma certif CCNA 200-120. Le problème c’est que malgré mes connaissances , j’ai généralement le “Track ” lors des examens. De plus etant francophone , faire le ccna en anglais m’effraie un peu. Je n’arrive pas a trouver du temps entre mes revisions et le travail.
    Je dois passer mon examen en Aout ( heureusement) , peux-tu me donner des conseils?
    Et si possible , le Sommaire de ICND2 200-101 esr assez vaste , peut- me recommander des chapitres bien précis?
    Merci pour le site , il est très instructif…

  5. Bonjour Cyril,
    tout d’abord je vous remercie pour ce site très instructif, cependant je voudrais savoir si tous les aspects du CCNA sont ou seront évoqués dans les cours. Etant donné qu’il y’a trop d’informations à apprendre par cœur souvent, je voudrais me concentrer exclusivement sur ce site pour ne pas être trop dispersé.
    Je voudrai vous demander s’il est possible que des exercices accompagnent chaque cours pour mieux le fixer .
    merci

  6. Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre blog très intéressant.

    Pensez vous faire un blog concernant la CCNP, de la meme maniere que ce blog ci?

    Merci beaucoup

    Bonne journée

    Barthe

  7. Super article comme d’habitude. Je pense qu’il y a juste une petite erreur dans le schéma qui montre comment sortir d’un mode. La commande “exit” en mode privilégié ferme la session, mais ne ramène pas au mode user de base.

    Sinon pour le détail, la commande CTRL+Z a un petit défaut dangereux, elle effectue un retour à la ligne avant de ramener au mode privilégié ce qui a pour effet de valider la commande en cours de frappe si il y en a une.

    Tes schémas sont toujours aussi sympas en tout cas 😉

  8. Merci encore pour cet article de qualité !

    Une question reste en suspend après la re-lecture de quasiment tout ton site.
    Il y a le livre CCNA Routing and Switching 200-120 et la version en deux livres : ICND1 100-101 et ICND2 200-101.

    Quel est le meilleure choix ? Je vais passer directement la CCNA R&S.
    Le premier livre reprend-il les deux volumes en un ou il s’agit d’un concentré des choses importantes ?
    Merci à vous !

    • Bonjour Baptiste,
      C’est une bonne question: le livre CCNA 200-120 est complet pour passer l’examen CCNA. Les livres 100-101 et 200-101 sont utiles si tu souhaite passer le CCNA en deux examens, plus simple pour les révisions. Ces livres sont plus détaillés mais ce n’est pas non plus nécessaire.
      Je te conseille donc d’acheter directement le livre 200-120.

      • bonjour , j’ai l’intention de passer le CCNA R/S j’aimerai bien savoir combien côute le livre 200-120 et ou peut on l’acheter ?


        Cyril:

        Bonjour Baptiste,
        C’est une bonne question: le livre CCNA 200-120 est complet pour passer l’examen CCNA. Les livres 100-101 et 200-101 sont utiles si tu souhaite passer le CCNA en deux examens, plus simple pour les révisions. Ces livres sont plus détaillés mais ce n’est pas non plus nécessaire.
        Je te conseille donc d’acheter directement le livre 200-120.

LAISSER UNE RÉPONSE